La barque du bonheur

by Astoban

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
C'est la vie 02:46
J’me ballade sur la vie depuis que j’ai 20 ans J’ connais pas la sortie ni comment c’est dedans Le seul truc qu’on m’a dit, une fois qu’ j’ai eu 20 ans C’est qu’après tes 20 ans, le temps passe, tout fout l’ camp Et qu’en très peu de temps, t’auras eu 60 ans Ca paraît étonnant, alors voila j’attends J’attends parc’ que j’ me dis qu’ j’ai envie de voler De voler sur la vie et surtout pas d’ pleurer D’pleurer mes cheveux gris, envahi de regrets En m’ disant que ma vie, j’ suis passé à coté En écoutant les vieux et leurs vieilles idées En voulant faire ainsi sans vraiment m’écouter. La, la, la, la, la, la…… Avoir les pieds au chaud et mâter la télé Le soir après l’ boulot parc’ que trop fatigué Prendre ses R.T.T. et attendre la retraite Moi j’ préfère m’échapper de cette vie trop bien faite Y en a qu’ ça va vexer ou qui m’ diront qu’ c’est bête Je sais, c’est insensé mais le bon sens m’embête Et puis tout réfléchi, j’ crois bien qu’on choisit pas Enfin, juste on choisit d’être ou de n’être pas Ou plutôt d’ ressembler à c’ qu’il faudrait qu’on soit Tout bien faire comme il faut et pas comme on voudrait Rester dans le zoo et tout bien imiter A vouloir faire le beau, on devient vite laid La, la, la, la, la, la……
2.
Léa 04:11
Assise dans le champ, Léa contemplait le ciel bleu D’un air innocent, Elle fermait doucement les yeux Léa a 16 ans, Elle n’est jamais allée à l’école Ici, les filles restent au champ Ou bien gardent le nez dans les casseroles Léa, à quoi tu penses Tu t’ dis que t’aimerais partir à la ville Histoire de tenter ta chance Mais tu restes ici et c’est pas facile Un jour, vint au bal Un homme de la ville, le mec idéal Et ce fut fatal, Léa a foutu le camp En douce, pas de scandale Léa, pourtant t’avais cru A ses belles paroles, et là Léa t’es dehors Léa, tu vis dans la rue Tu donnes ton corps à des inconnus Léa s’en est allée, lassée de s’étaler Dans la saleté, enlaissée, délaissée, oui Léa s’en est allée mais la note est salée Léa ne revient pas seule Un gosse dans les bras, Les yeux baissés, Léa est revenue En larme et sans voix, Léa sait bien qu’elle repart au début Léa ne rêve plus Le regard dans les yeux de son gosse Elle voit ce qu’elle a vécu Et ce qu’elle va vivre Foutue existence.
3.
Il y a des creux sur sa caboche et quelques cicatrices Les gens le surnomment le moche, la moquerie est sa complice Il habite au bord de la mer juste après la marée En bas du village, il se terre loin des regards qui l’accablaient Il reste seul et isolé au gré des vents qui passent Les gens et leur méchanceté ont choisi, pour lui, sa place Il vit de son potager ou bien de la pêche Il ne vit pas pour être aimé Y a peu d’amour quand on est laid Y a peu d’amour quand on est laid Des fois il monte sur sa barque et disparaît au loin Sans que personne ne le remarque il revient au petit matin La barque vide et le cœur lourd il n’est pas allé pécher Il était parti pour toujours mais il a encore échoué Il est certain qu’à l’horizon il existe un endroit Où les hommes sont des gens bons et la solitude n’existe pas Il sait qu’il y a une fille qui pense à lui au loin Et même si elle est loin cette île Il repartira dés demain Il repartira dés demain Cette nuit le tonnerre, soudain s’est réveillé A craché sa colère, au bout de la marée Aux premières lueurs, les gens ont aperçu Que la barque du malheur avait bel et bien disparu Ils ont sonné les cloches comme un dernier hommage Il est mort le moche, mon dieu que c’est dommage Peut être a t’il trouvé son île dont il rêvait Son joli paradis où les gens l’aimeraient.
4.
Ta maladie 02:48
Elle est partie comme elle est venue, sans t’avertir, t’as rien vu venir Elle est partie et pas revenue, t’as compris qu’ c’était pas pour rire Avant t’avais jamais pleuré, et puis maintenant, voila, tu sais Ce putain d’ vide au fond des tripes, qui t’ fais chialer à en crever Tu sais bien qu’ t’es pas le premier, et qu’il y a d’autres mecs qu’en ont bavé Mais seulement t’en as rien à foutre, toi, t’étais pas un d’ ces ratés Parc’ que, voila, toi, tu croyais Que t’étais l’ seul homme de sa vie C’était ta moitié qu’ tu disais Et c’est devenu ta maladie Tu voudrais rester droit et fier, pour que les gens y croient qu’ t’es gai Mais c’est pourtant toujours parterre, où tu t’ retrouves quand t’es rentré Alors tu la joues solitaire, en disant qu’ c’est bien, dans la vie De pouvoir faire c’ qu’on a à faire, sans devoir faire de compromis Mais le silence qui t’entoure, te rappelle, sans cesse qu’ t’es tout seul Dans l’ miroir tu regardes ta gueule, et dans tes yeux, y a plus le jour Parc’ que, voila, toi, tu croyais Que t’étais l’ seul homme de sa vie C’était ta moitié qu’ tu disais Et c’est devenu ta maladie Puis tu t’ replonges dans les souvenirs, tu prends goût à ta nostalgie Tu commences à aimer souffrir, comme si elle allait revenir Et puis tu sors le nez d’ chez toi, et là, tu la croises dans la rue Avec un autre mec dans les bras, et puis toi elle t’a même pas vu Bien sûr tu t’en doutais déjà, mais en même temps, t’y pensais plus Mais ce mec là, ben c’est pas toi, et toi t’es plus qu’un inconnu Parc’ que, voila, toi, tu croyais Que t’étais l’ seul homme de sa vie C’était ta moitié qu’ tu disais Et c’est devenu ta maladie Parc’ que, voila, toi, tu disais Le grand amour, c’est pour la vie Mais ta belle fée, elle s’est tirée Et t’en seras jamais guéri.
5.
Je suis pas un tombeur, ni même un séducteur Ça dépend de mon humeur, mais le plus souvent, ben, j’ai peur D’adresser la parole à une jolie fille Je remonte mon col, mais mes jambes vacillent J’aimerai lui dire, toi mon cœur Viens j’ t’emmènes loin, dans mon île T’es belle comme une jolie fleur Mais ça c’est pas mon style Je suis pas un tombeur, encore moins un dragueur Faudrait qu’ j’ vois un docteur ou, alors, un coiffeur D’après ce qu’on m’a dit, déjà, faut pas être trop vilain Avoir de beaux habits et surtout de belles mains Puis les filles, elles aiment bien les mecs bien baraqués Enfin pas maigrichons, sinon ça fait pitié Faut avoir de grandes épaules Être bien droit et sentir bon Enfin pas sentir l’alcool Et là dans c’ domaine j’ suis pas très bon Je suis pas un tombeur, encore moins un dragueur Faudrait qu’ j’ vois un docteur ou, alors, un coiffeur Le truc avec les filles, c’est qu’il faut savoir leur parler Mais moi c’est pas mon style, et puis, j’ sais pas quoi raconter Et même quand je m’attarde à r’ garder les beaux gosses Enfin les mecs ringards qui se la jouent molosse En deux phrases, c’est emballé Mais moi, j’entends pas c’ qu’ils disent Qu’est c’ qu’ils peuvent bien raconter Ça m’énerve, c’est la crise Je suis pas un tombeur, encore moins un dragueur Faudrait qu’ j’ vois un docteur ou, alors, un coiffeur Et puis mes amies filles, un jour, m’ont confié Ne te fais pas de bile, c’est pas très compliqué Pour se faire des ami E-S, suffit d’ les écouter sans cesse Parc’ que les mecs, aujourd’hui, ils s’occupent que de leurs fesses Alors je me suis lancé Et j’étais très conciliant Je les ais toutes écoutées Résultat, maintenant Je suis l’ gentil garçon, celui qu’est différent Une abomination, je suis leur confident Je choisis l’abstention et la non réflexion Et puis le célibat, ça a quand même du bon.
6.
Le Bob 03:23
Le soleil vient de se lever et Bob a fini son café Il n’a pas encore décidé de c’ qu’il va faire de sa journée Bob, il connaît pas Internet et encore moins le haut débit Le portable et tous ses gadgets, le home cinéma, le wi-fi Lui, il dit qu’ ça rend les gens bêtes et complètement abrutis Il veut même qu’on lui coupe la tête si un jour il change d’avis Ah ça, le Bob, il est rustique Il a toujours le mot qu’il faut Ah ça, le Bob, il a le chic Et puis les gens, il les aime pô Deux, trois coups d’ pied sur la pédale et il démarre sa mobylette Il va acheter son journal au village, à trois kilomètres Puis il s’arrête à son bistrot, histoire de boire son petit jaune Il écoute un peu les ragots d’ la vieille peau qu’on appelle la none Le barman lui tape la causette mais, la causette, Bob, ça l’embète Alors, il lui jette un pourboire, tourne la tête et quitte le bar De retour dans sa vieille baraque, il raconte sa journée au chien Lui dit qu’ la nonne a des morbacs et qu’ le barman est un crétin Ah ça, le Bob, il est rustique Il a toujours le mot qu’il faut Ah ça, le Bob, il a le chic Et puis les gens, il les aime pô Le jour va bientôt s’achever et Bob s’assoit sur son vieux tronc Regarde le soleil se coucher avec son bon vieux compagnon Il se dit qu’il est mieux tout seul et que les gens, c’est tous des cons Même si des fois il a le blues, il préfère chanter sa chanson Ah ça, le Bob, il est rustique Il a toujours le mot qu’il faut Ah ça, le Bob, il a le chic Et puis les gens, il les aime pô.
7.
Edgar 06:09
Ce soir, Edgar est d’ sortie Il part au bar des amis Ce soir, Edgar est d’ sortie Il s’en va noyer son ennui Son ennui Ce soir, Edgar va trinquer Au bon vieux temps qu’est trop vite passé Ce soir, Edgar va s’enivrer Il va boire jusqu’à en crever En crever Edgar, il a pas d’obligation Il rentre quand il veut à la maison Sa femme l’attends plus comme autrefois Alors voila, Edgar, lui, il boit Et il boit Des fois y a comme des coups de cafard Dans sa tête, surtout quand il fait noir Il pourrait s’ tirer un coup d’ pétard Mais Edgar préfère aller au bar Et boire Et quand Edgar quitte le comptoir Pour rentrer chez lui dans le coltar Il sait bien que les gens qui le croisent D’un air méprisant, le dévisagent Mais c’est pas grave, Edgard, il s’en fout C’qui lui importe c’est d’ rester debout Pour rentrer chez lui et voir sa femme Sur une photographie c’est là son drame Son drame.

credits

released January 1, 2013

license

all rights reserved

tags

about

astoban Six Fours Les Plages, France

Auteur compositeur interprète, Astoban nous raconte des histoires et des personnages haut en couleur, Arlette, le Bob, Léa, Jérémy, tout un univers édulcoré de douces mélodies, sur un air d'accordéon et de guitare jazzy. Alors sans plus attendre venez découvrir les fables d'Astoban sous des airs de chanson française nostalgique et tendre. ... more

contact / help

Contact astoban

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like La barque du bonheur, you may also like: